top of page
Rechercher
  • bertramastrid

Bonnes fêtes?

Avec le mois de décembre, mails et conversations se clotûrent souvent avec ces deux mots devenus rituels : « bonnes fêtes ». Mais les fêtes seront-elles bonnes pour tout le monde? Fête de Noël ou réveillon du jour de l’an, les fêtes peuvent être des périodes douloureuses pour les personnes qui se sentent seules, délaissées, et qui n’ont personne avec qui se rassembler et se réjouir autour d’un bon repas ou d’une soirée. La solitude se fait alors encore plus pesante.

Et puis elles peuvent être difficiles dans les familles où toute réunion réveille des tensions, où on sait que mettre dans la même pièce tel oncle et telle cousine, telle belle-mère et tel gendre, est la garantie de discussions houleuses, voire de disputes, bien loin de l’image de paix familiale qui colle parfois à la représentation populaire de ces périodes. Alors que faire ? Parfois, il est plus sage de renoncer à réunir les personnes dont les humeurs sont incompatibles. Cela ne signifie pas nécessairement renoncer aux réunions de famille : il est possible d’organiser plusieurs rassemblements familiaux, pour garder la joie de ces retrouvailles, tout en éloignant le risque que ça se finisse mal.

Et puis, la préparation des fêtes peut être aussi l’occasion de se dire les choses, de façon apaisée puisque ce n’est pas encore le moment de la crise, sans jugement, et en communiquant en toute bienveillance sur ses propres besoins. Par exemple : « tu sais, c’est important pour moi d’arriver à réunir mes enfants au moment de Noël. J’ai besoin de la chaleur de ces moments en famille. Je sais que ce n’est pas facile pour toi de garder ton calme devant… (les provocations de ton frère, l’indifférence de ta sœur...). Je serais très heureuse si cette année nous arrivions à passer ensemble le temps d’un repas, en évitant soigneusement les sujets qui pourraient dégénérer. Penses-tu que nous puissions tenter ça ? ».



1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Post: Blog2_Post
bottom of page